Sécuriser sa retraite en investissant en Loi Pinel

Pour maintenir votre niveau de vie et compenser une baisse potentielle de revenus, il semble opportun d’anticiper votre départ à la retraite et il n’est jamais trop tôt pour s’y préparer. Dans ce cas précis, l’investissement locatif, principalement loi Pinel, est à considérer. Investir dans l’immobilier neuf vous permettra en effet de vous constituer un patrimoine immobilier qui vous assurera un complément financier régulier.

Des retraités épanouis après leurs projet en Loi Pinel

Pourquoi préparer sa retraite ?

Notre système de retraite par répartition, qui repose sur la solidarité intergénérationnelle, n’a actuellement, pas de beaux jours devant lui. C’est pourquoi une bonne préparation est importante afin d’être sûr de conserver un niveau de vie appréciable.

Si on ne sait pas encore à quelle sauce nous allons être mangés, on est cependant certains que nos revenus baisseront inévitablement. En effet, le taux de remplacement moyen oscille entre 50% et 75%. Il s’agit du pourcentage du salaire que l’on conservera une fois à la retraite.

A la fin de la vie active, les postes de dépenses ne sont plus les mêmes. Le budget de déplacement diminue, les enfants, s’il y en a, sont généralement maintenant indépendants et bien souvent, vous avez fini de rembourser votre crédit, si vous avez fait le choix de devenir propriétaire. Mais d’autres charges sont à supporter, comme l’augmentation de l’enveloppe loisirs, grâce au temps libre, l’indispensable mutuelle, les éventuels services à domiciles ou encore la possible maison de retraite. Ces postes de dépenses peuvent s’avérer très onéreux et peuvent vous mettre en difficultés s’ils ne sont pas anticipés.

Acheter un bien immobilier pour le mettre en location

L’investissement locatif est souvent l’un des premiers choix auxquels on songe lorsque l’on souhaite se dégager un complément de revenus régulier et sécurisé. La raison principale est qu’il y en a pour toutes les bourses et pour tous les profils : du studio à l’appartement familial.

Avec des taux d’intérêts qui continuent d’afficher des niveaux historiquement bas, il peut être intéressant de considérer le financement de votre investissement Pinel grâce à un prêt immobilier. Cela fonctionne aussi dans le cas où le futur investisseur ne dispose pas d’un apport personnel conséquent.

En effet, le remboursement des mensualités pourra être couvert en totalité ou en partie par la perception des loyers mensuels.

Investir dans l’immobilier neuf permet ainsi de se constituer un patrimoine immobilier de qualité, tout en réduisant l’effort d’épargne.

Lorsqu’il s’agit de maintenir son niveau de vie au moment de partir à la retraite, la perception de revenus réguliers constitue l’un des atouts principaux d’un investissement immobilier dans le locatif neuf. Si vous projetez de réaliser un placement locatif en loi Pinel, n’oubliez pas que le dispositif reste soumis à conditions :

  • Le logement neuf doit être situé dans l’un des secteurs géographiques Pinel désignés (Zones A bis, A et B1)
  • Le logement sera loué non meublé, pour un loyer dont le montant est plafonné. Il constituera la résidence principale du locataire et ce dernier devra justifier de revenus ne dépassant pas un certain niveau de ressources.
  • L’engagement de location d’un logement neuf Pinel est obligatoirement 6, 9 ou 12 ans.

En plus de percevoir un complément de revenu, l’autre avantage du l’investissement immobilier en loi Pinel réside dans le fait qu’il vous permet de réduire vos impôts.

En tant que propriétaire bailleur, vous pouvez en effet prétendre à un avantage fiscal indexé sur la période d’engagement de location. Vous pourrez bénéficier des abattements suivants : 12% du prix d’achat du logement neuf pour 6 années de mise en location, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans.

A noter que l’investissement locatif est limité à 300 000 euros par foyer fiscal et par an, et ne doit pas dépasser 5500 euros/m2. Acheter pour louer dans le cadre du dispositif Pinel peut donc vous faire bénéficier d’un abattement fiscal allant jusqu’à 63 000 euros.

Retour en haut

Mentions légales